SHS 23
SHS 31 SHS 33
Objectifs liés : SHS 31 - SHS 32 - SHS 34

SHS 33 — S'approprier, en situation, des outils et des pratiques de recherche appropriés aux problématiques des sciences humaines et sociales…

  • A
    …ressources documentaires(textes historiques de toute sorte, collections d'objets, données statistiques,…)
  • B
    …en classant et en synthétisant de manière critique les ressources documentaires
  • C
    …en formulant des hypothèses et en recherchant des solutions pratiques
  • D
    …en replaçant les faits dans leur contexte historique et géographique
  • E
    …en représentant des organisations avec des cartes topographiques et thématiques de différentes échelles, ainsi qu'avec des représentations graphiques de données statistiques
  • F
    …en formalisant et en communiquant, dans des situations significatives, le résultat de ses recherches
  • G
    …en mobilisant un langage spécifique au champ des sciences humaines
Introduction pour le 3e cycle (géographie)

Introduction Géographie 3e cycle

Intégration de la Formation générale

Les problématiques choisies en Géographie prennent en compte les objectifs de Formation générale liés aux interdépendances (cf. Tableau Entrées dans les interdépendances). Elles permettent à l'élève d'utiliser le raisonnement géographique pour analyser à différentes échelles spatiales des interdépendances entre le social, l'économie et l'environnement.

Ces diverses problématiques amènent l'élève à raisonner sur le monde avec des questions géographiques porteuses de sens (exemple : pourquoi là ? qui sont les acteurs en jeu ?) qui sont induites par les concepts centraux de la géographie : localisation, échelle, acteurs et intentionnalités, représentation, interactions, polarisation et hiérarchisation, diffusion. Dans ce travail, les élèves se préoccupent en permanence de localiser les espaces dont ils parlent et de décrire leurs découpages et caractéristiques (politiques, économiques, sociaux, culturels, naturels,…).

Les Progressions des apprentissages et les attentes sont complétées par des propositions de thèmes pour chaque année du cycle.

Précisions pour la mise en œuvre

L'Objectif d'apprentissage SHS 33 (méthodes de recherche) n'est pas décliné pour lui-même. Il a directement été intégré dans la Progression des apprentissages de SHS 31 et 32. En géographie et en histoire, conformément aux finalités qui leur sont attribuées (cf. Commentaires généraux SHS), la Progression des apprentissages porte donc à la fois sur :

  • l'appropriation des notions centrales, du vocabulaire et des repères spatiaux et temporels liés à la situation de travail exploitée;
  • le développement de compétences de questionnement, de formulation d'hypothèses, d'analyse, de synthèse ; l'utilisation d'outils tels que cartes, graphiques ou textes (en lecture et en production), images, schémas, frises, animations,…

En Géographie, le temps consacré à l'étude d'une problématique (environ 2 ou 3 mois) a été prévu pour permettre ce double travail : appropriation de connaissances et de repères spatiaux et développement du raisonnement et de l'analyse géographiques à l'aide de divers documents. Étant donné qu'une problématique peut être documentée par divers exemples, les raisonnements et analyses des élèves construits sur une situation peuvent aisément être mis à l'épreuve sur une autre.

SHS 31 s'inscrit dans une géographie qui étudie les relations entre les sociétés et les espaces qu'elles occupent et aménagent et les relations entre sociétés à travers l'espace (voir « Le propos de la Géographie » dans les Commentaires généraux du domaine SHS). Par conséquent, les éléments habituellement abordés en géographie physique (structure de la terre, évolution du relief, climat, végétation,…) ou humaine (démographie,…) ne sont pas traités pour eux-mêmes. Ils sont abordés dans la mesure où ils constituent un des paramètres permettant de comprendre l'organisation de l'espace, comme par exemple : la prise en compte des risques sismiques ou volcaniques dans l'organisation d'une ville japonaise, ou la prise en compte de l'économie et de la démographie dans le développement d'une région. La recherche d'informations sur chacun de ces paramètres ne doit pas prendre le pas sur l'analyse systémique des relations entre une société et son espace de vie.

Liens avec l'Histoire et la Citoyenneté

Les orientations générales du domaine SHS donnent la possibilité de mettre en résonance le travail de Géographie et d'Histoire. En effet, une bonne compréhension des problématiques actuelles ne peut se passer d'une certaine contextualisation historique sur le long terme, le moyen terme ou le court terme.

Il en va de même entre l'objectif de Citoyenneté et celui de Géographie puisque les analyses des enjeux liés à l'espace, les acteurs concernés, leurs intentions et actions illustrent bon nombre d'éléments abordés en Citoyenneté (SHS 34). La géographie prend donc une importance notable dans la formation du citoyen.

Verticalité

La structuration de l'espace amorcée au cycle 1 sur l'espace local et étendue à l'espace régional, national et pays voisin au cycle 2 se poursuit au cycle 3 en s'élargissant au monde. En parallèle, le développement du questionnement géographique ébauché au cycle 1 est systématiquement appliqué à des lieux de différentes fonctions (pour habiter, échanger,…) au cycle 2 alors qu'au cycle 3, il est décliné à l'échelle mondiale sur des problématiques de société liées à l'environnement, aux interdépendances ou à l'altérité.

Introduction pour le 3e cycle (histoire)

Introduction Histoire 3e cycle

Organisation des progressions

Par commodité et selon l'usage, les temps historiques ont été découpés en trois tranches attribuées aux trois années du cycle 3 ; l'histoire cherchant à comprendre les évolutions des sociétés, il demeure important de considérer ces bornes chronologiques avec souplesse et de faire des liens entre les périodes ou avec le présent, selon les opportunités ou les questions que se posent les élèves.

Chaque période est mise à profit pour travailler deux catégories d'objectifs :

  • une initiation aux démarches historiennes permet à l'élève de découvrir comment reconstruire le passé, et, en même temps, d'identifier quelques limites de cette entreprise et d'en reconnaître certains pièges ; en passant par l'utilisation de divers documents et traces du passé pour documenter une problématique et pour construire une compréhension et une interprétation des faits, il engage l'élève à considérer l'histoire comme une enquête ;
  • une étude de l'organisation des sociétés lui permet d'identifier les grands changements et les permanences en caractérisant notamment leurs dimensions sociale, économique, politique, culturelle et religieuse.

Les Progressions des apprentissages et les attentes sont complétées par des propositions de thèmes ; ceux-ci ne forment pas une liste exhaustive, ni contraignante. Ce sont des thèmes d'histoire et de mémoire évoqués dans la société et considérés comme faisant partie d'une culture générale. Un certain équilibre entre toutes les échelles de l'histoire humaine a été pris en compte (locale, nationale, européenne, mondiale).

Précisions pour la mise en œuvre

L'Objectif d'apprentissage SHS 33 (méthodes de recherche) n'est pas décliné pour lui-même. Il a directement été intégré dans la Progression des apprentissages de SHS 31 et 32. En Histoire et en Géographie, conformément aux finalités qui leur sont attribuées, la Progression des apprentissages porte donc à la fois sur :

  • l'appropriation des notions, des connaissances, des caractéristiques, du vocabulaire et des repères temporels et spatiaux liés aux sociétés et périodes abordées ;
  • le développement de compétences de questionnement, de formulation d'hypothèses, d'analyse, de synthèse ;
  • l'utilisation d'outils tels que cartes, graphiques ou textes (en lecture et en production), images, schémas, frises, animations, reconstitutions, témoignages,…

Une entrée par la problématisation permet d'articuler aisément ces trois aspects en faisant connaître à l'élève les faits du passé et en l'engageant dans une enquête historique. Cette problématisation aide l'élève à percevoir l'histoire non pas comme un récit linéaire définitif, mais comme une reconstruction humaine ; ce qui devrait lui montrer la pertinence de certaines questions sur notre rapport au passé :

  • la réflexion sur les sources (pertinence, anachronisme, manipulation) ou sur les œuvres (analyse des représentations et intentions de l'auteur, décodage des temporalités en jeu) ;
  • l'existence d'interprétations historiques parfois divergentes même si elles obéissent au même souci d'objectivité ;
  • la mise en contexte des faits et périodisations selon les trois échelles de temps (courte, moyenne et longue durée) et les différentes échelles spatiales (locale, nationale, continentale, mondiale) ;
  • la distinction entre l'histoire et la mémoire, impliquant une réflexion critique sur les usages de la mémoire (commémorations, témoignages,…) en les confrontant aux travaux d'historiens.

Liens avec la Géographie et la Citoyenneté

Les orientations générales du domaine SHS donnent la possibilité de mettre en résonance le travail d'Histoire et de Géographie. En effet, les sociétés passées ont été marquées par des problématiques qui peuvent s'apparenter à celles du monde contemporain étudiées en Géographie, comme par exemple les migrations, les ressources et enjeux qui y sont liés, les changements climatiques, les manières de produire et consommer,… Avec toute la prudence de la contextualisation historique, les relations tissées entre problématiques actuelles et passées peuvent faire accéder les élèves à une meilleure compréhension des sociétés et de leur dynamique.

Il en va de même entre l'objectif de Citoyenneté et celui d'Histoire puisque l'étude de l'organisation des sociétés passées dans leurs dimensions politique, sociale, et économique est d'un apport certain dans la formation du citoyen.

Verticalité

Au cycle 2, l'objectif d'Histoire parcourt les périodes allant de la Préhistoire à aujourd'hui, mais en s'intéressant avant tout à la vie quotidienne et à l'organisation de la société ; le travail sur documents est également amorcé. La spécificité du cycle 3, est de revenir sur ces périodes en considérant les sociétés de façon plus conceptuelle et grâce à des catégories d'analyse plus élaborées (dimensions sociale, économique, politique,…), en dégageant des évolutions plus générales, et en consacrant un temps plus long à l'histoire du XXe siècle. De plus, le développement de l'abstraction et du jugement critique des adolescents autorise un travail plus approfondi sur les questions des traces et de la mémoire, des mythes et des réalités historiques.

Progression des apprentissages Attentes fondamentales Indications pédagogiques
9e année 10e année 11e année Au cours, mais au plus tard à la fin du cycle, l'élève… Ressources, indices, obstacles. Notes personnelles

Cet objectif n'est pas travaillé pour lui-même. Il s'active dans les autres axes seulement.